Aperçu statistique sur l'intégration de la société en Lettonie

MerPMEETE_janvier+0200RJanPMEET_janvier142126957800
  • Constitution de la Lettonie garantit les droits fondamentaux et interdit la discrimination ;
  • Lettonie offre un système d'éducation unique avec des programmes d'éducation des minorités financées par l'Etat en sept langues (estonien, hébreu, lituanien, polonais, russe, ukrainien, biélorusse) ; 60% de matières sont enseignées en letton ou de manière bilingue ;
  • Beaucoup de personnes en Lettonie parlent plusieurs langues étrangères : 95% au moins une langue étrangère, 54% - deux langues, 13% - trois langues ; ces chiffres sont beaucoup plus élevés que la moyenne de l'UE, selon l'enquête Eurobaromètre 2012 ;
  • Plus de 94% des personnes appartenant à des minorités sont en mesure de communiquer en letton, selon l'étude « Sense of Belonging to Latvia », 2014 ;
  • Environ un tiers des mariages s'effectuent entre personnes de différentes origines ethniques ;
  • Lettons d'origine russe se sentent moins discriminés que dans d’autres pays de l’UE - seulement 4% en Lettonie comparativement à 27% dans certains autres Etats membres de l'UE, selon l’enquête sur les minorités et la discrimination par l'Agence européenne des droits fondamentaux de l’UE, 2013 ;
  • Globalement, 52% des répondants ont admis que la discrimination selon l'origine ethnique est très rare, comparativement à 37% de la moyenne de l'UE. 16% ont répondu qu’il n'existe pas de discrimination en Lettonie comparativement à seulement 2% en moyenne dans l'UE, selon l'enquête Eurobaromètre, 2012 ;
  • Beaucoup de lettons d'origine russe occupent des postes politiques élevés, ainsi qu’il y a des membres élus au Parlement de la Lettonie dont la langue maternelle est le lituanien, l'arabe, le russe et l'ukrainien ;
  • Diplomates d’origine russe, américaine, polonaise, arménienne, ouzbèke et d'autres font partie du corps diplomatique de Lettonie ;
  • Depuis qu'elle a regagné son indépendance en 1991, la Lettonie n’a pas vécu des meurtres à caractère raciste ou des incidents graves ;
  • Population juive de la Lettonie perçoit moins l'antisémitisme comme un problème, selon l’enquête sur les minorités et la discrimination par l'Agence européenne des droits fondamentaux de l’UE, 2013 ;
  • Lettonie accorde automatiquement la citoyenneté lettone aux enfants nés de parents apatrides ou non-citoyens. 96% des enfants résidant en Lettonie sont des citoyens de la Lettonie.
  • Lettonie encourage et accueille des personnes qui demandent la citoyenneté – c’est un processus simple et conforme aux normes européennes ; 62% des lettons d'origine russe sont des citoyens et 84% de l'ensemble des habitants de la Lettonie sont des citoyens ;
  • Lettonie a la plus forte proportion (plus de 40%) des femmes aux postes de direction des entreprises dans l’UE ; une grande majorité des diplômés de deuxième et troisième cycles universitaires, des doctorants et des chercheurs en Lettonie sont des femmes ;
  • Lettonie occupe la 12e place dans le monde, selon l’enquête de Forum économique mondial « The Global Gender Gap Report ».